La blessure d’abandon

Tu veux pas que ça se termine comme ça.

Oui c’est vrai t’as été blessée mais… est ce que ça vaut la peine de tout effacer ?

D’ailleurs plus le temps passe, plus tu te dis que ça n’était finalement pas si grave.

Que des erreurs on en fait tous.

T’as envie de pardonner.

D’oublier ses torts.

Ses mots si durs.

Son manque d’attention.

T’as envie de passer l’éponge parce que quand t’y penses, l’idée de ne plus l’avoir dans ta vie, ça te coupe le souffle.

Pourtant tu te doutes que des excuses tu n’en auras pas.

Et ça te fait mal.

Tu sais aussi que si c’est pas toi qui fais le premier pas, l’autre ne le fera pas.

D’ailleurs c’est peut être bien ça qui te fait le plus mal.

Le fait que l’autre n’ait aucun problème à tirer un trait sur votre relation.

La perspective que l’autre envisage de continuer sa vie sans toi dans la sienne.

Ça te fait comme un trou dans le cœur.

Et si on te remplaçait ?

Et si ce lien n’était pas aussi précieux et unique que tu le croyais ?

Tu veux pas que ça se termine comme ça. Tu veux pas qu’on te quitte, alors que toi tu l’as pas décidé.

Tu veux pas continuer ta vie sans ce lien et te dire que c’est fini pour toujours.

Que c’en est fini de vos rires, de votre complicité.

Mais si tu vas chercher tout au fond de ton cœur… dans cette blessure que tu enfouis parce qu’elle fait trop mal…qu’est ce qui parle ?

L’amour ?

Ou la peur ?

Tu as le droit d’être blessée.

Et tu as le droit de le dire.

Tu as le droit de poser tes limites.

Tu as le droit de décider que non, cette fois c’était trop.

Tu n’as pas à remettre cette décision entièrement entre les mains de l’autre, ni entre les mains de ta peur.

La peur d’être abandonnée. Quittée. Oubliée.

Tu es précieuse.

Tu es unique.

Et parfois certaines histoires se terminent, non pas pour nous blesser, mais pour nous faire comprendre certaines choses.

Pour nous faire réaliser qu’on doit laisser la peur derrière soi.

Pour nous faire réaliser que nos choix doivent être guidés par l’Amour.

Toujours.

Ne t’oublie pas.

Ne t’abandonne jamais.

Tu le mérites.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :