Préparer son accouchement au naturel

Le début d’une nouvelle vie approche, et avec elle cette étape qui peut être aussi excitante qu’angoissante : l’accouchement !  

Comment s’y préparer au mieux ?

L’ideal est de prendre en compte la dimension physique, comme la dimension psychologique.

Pour cette dernière, vous pouvez suivre des cours de préparation à l’accouchement, il existe plein de variantes possibles en fonction de vos envies : prépa classique, hypnose, sophrologie, haptonomie, piscine, yoga, chant,…les possibilités sont variées, renseignez-vous !

Elles répondront à nombre de vos questions, doutes et peurs.

Mais vous pouvez aussi préparer votre corps à ce grand bouleversement qui l’attend, et ce de multiples manières:

  • avec la phytothérapie
  • avec l’homéopathie
  • autres méthodes douces et naturelles

Pourquoi préparer son corps ?

Pour que le travail soit plus efficace, plus rapide, et donc moins fatigant pour vous et moins traumatisant pour votre bébé, mais aussi des risques réduits d’épisiotomie, d’utilisation de forceps/spatules, de cesa d’urgence pour cause de travail qui n’avance pas, une récupération post-accouchement raccourcie…

Les contractions seront plus efficaces et votre col se dilatera plus vite le jour J.

Attention il s’agit de PRÉPARER votre corps, ce ne sont donc pas des méthodes pour accoucher AVANT, ce sont des remèdes pour que le jour J, sur lequel vous n’avez pas d’emprise, tout se passe au mieux !

N’hésitez pas à partager ces astuces, afin de les faire connaître !

Pour aider les femmes enceintes de votre entourage à se réapproprier leur corps, et à reprendre le contrôle sur cet acte naturel dont on les a dépossédées, dans cette société déconnectée de la nature, et de notre nature profonde… : Celle qui sait.

Phytothérapie :

  • la tisane de feuille de framboisier : elle permet aux contractions d’être régulières, et donc à votre col de se modifier efficacement. Le framboisier sauvage est composé d’une molécule qui a la propriété de détendre l’utérus et ainsi de faciliter le passage du bébé.

Comment l’utiliser : 1 cuillère à café à faire infuser dans votre eau chaude. 1 tasse par jour (vous pouvez commencer dès le 6e mois), vous pouvez passer à 3 tasses par jour dès que le 9e mois a commencé.

  • la tisane de sauge : elle favorise les contractions, ce qui favorise aussi un travail efficace le jour J.

Comment l’utiliser : 1 cuillère à café à faire infuser dans votre eau chaude. 1 tasse par jour dès que le 9e mois a commencé.

Homéopathie :

Vous trouverez plein de conseils sur internet, mais pour faire simple voici les 4 remèdes homéopathiques à connaître, ainsi que leurs propriétés :

Caulophyllum : aide le col à se dilater et augmente l’efficacité des contractions, favorise donc un accouchement rapide

Actea Racemosa : aide à lutter contre la peur de l’accouchement, et favorise la dilatation

Gelsemium : aide à la maturation du col et apaise face à la peur de l’accouchement

Arnica Montana : prépare à une bonne cicatrisation

Comment les utiliser :

A commencer le dernier mois de grossesse :

▪️le lundi : une dose d’Actea racemosa 12CH

▪️le mercredi : une dose de Caulophyllum 12CH

▪️le vendredi : une dose d’Arnica Montana 12 CH

▪️le samedi : une dose de Gelsemium 12CH

(Une dose = un tube de granulés à prendre en une seule fois, les commander tels quels à la pharmacie) .

️Vous vous assurez ainsi un mental apaisé, des contractions efficaces, une dilatation rapide et donc un accouchement rapide également!

➡️ Vous pouvez aussi utiliser la préparation homéopathique C171 de Weleda, qui prépare l’utérus à l’accouchement, à raison de 3 granules le matin pendant le dernier mois de grossesse. Cette préparation contient entre autres les 4 remèdes indiqués plus haut.

Aromathérapie :

Je vous propose un mélange à base d’huiles essentielles, à préparer vous-même et à utiliser à partir de votre 40e SA, pas avant !!

Il vous faut :

  • Un flacon compte-gouttes ou un roll-on (15ml)
  • HE de palmarosa (15 gouttes)
  • HE de clou de girofle (15 gouttes)
  • HV au choix (15ml)

➡️ 6-8 gouttes à appliquer en massage dans le bas du dos, 1x/jour

 Cette synergie a des propriétés utérotoniques, c’est à dire qu’elle favorise les contractions efficaces, et antalgiques (soulage la douleur).

➡️ Vous pouvez donc l’utiliser a partir de la 40e SA pour préparer votre corps pour le jour J, et aussi l’emporter avec vous à la maternité, et demander à votre chéri.e de vous masser toutes les 20min avec 6-8 gouttes de ce mélange pour atténuer la douleur !

Ces méthodes naturelles vont préparer votre corps au mieux pour que le jour ou bébé a décidé de pointer le bout de son nez, vos contractions soient efficaces, le travail sera donc moins long, pour que l’accouchement soit plus rapide et que vous soyez donc moins épuisée (et votre bébé aussi).

Ce sont donc des méthodes particulièrement recommandées pour celles désirant un accouchement naturel, physiologique, mais également pour les autres puisque même avec la péri cela va réduire les risques que l’accouchement dure longtemps, que les contractions soient inefficaces, que le travail n’avance pas.

Autres méthodes douces :

OSTÉOPATHIE : une petite séance chez un osteo à partir de 38SA va ouvrir vos hanches, débloquer le coccyx si nécessaire, et préparer vraiment votre bas du corps à l’épreuve physique qui vous attend ! En plus il vous soulagera sûrement de douleurs qui peuvent vous empêcher de vivre une fin de grossesse tranquille. Rassurez-vous une séance d’osteo pour femme enceinte est très douce !

HUILE PÉRINÉE : Préparer votre périnée grâce à des massages à l’huile permet de l’assouplir et réduire les risques de déchirure ou d’épisiotomie le jour J, c’est une étape indispensable ! La + connue est l’huile Weleda, qui contient une notice explicative très détaillée.

LES DATTES : ça ressemble à une légende urbaine et pourtant .. Plusieurs études à ce sujet ont démontré que consommer 6 dattes/jour pendant le dernier mois de grossesse stimulait les contractions utérines, réduisait la durée du travail de moitié (!), réduisait les risques de déclenchement, de déchirure lors de l’expulsion, et reduisait l’hémorragie post-partum.

En + c’est super bon pour la santé !

Connaissiez-vous ces méthodes douces ? En avez-vous testé parmi celles-ci ?

➡️ Tous les remèdes et astuces nature que j’indique dans mes fiches nature sont des remèdes que j’ai personnellement testé et trouvé efficaces, et que j’ai donc voulu partager avec vous. Ce sont des astuces naturelles que vous pouvez cumuler sans risque !

N’oubliez pas que chaque personne est différente, et que ce qui peut fonctionner pour une personne peut ne pas fonctionner chez une autre.. 

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :